Casse-pipe (Louis-Ferdinand Céline, 1952)

Pendant la Première Guerre mondiale, un engagé débarque dans son régiment en pleine nuit. Il découvre alors l’infernal capharnaüm de cette compagnie de bras-cassés crasseux et vulgaires…

Céline contait déjà son expérience dans la cavaleri dans Voyage au bout de la nuit, et on retrouve ici son ton tragi-comique caractéristique dans la description de cette fière soldatesque entassée pêle-mêle sous la pluie, ainsi que le style argotique et virulent au rythme haché.

Mais ce qui frappe avant tout c’est l’incroyable galerie de figures présentée. Abrutis de fatigue, veules, les soldats ploient sous le poids de l’incompétence et subissent sans trop regimber la congénitale bêtise des gradés. A peine arrivé, le jeune Céline est envoyé par le tout-puissant Maréchaogi Rancotte patrouiller sous la pluie avec tout le régiment, dans un secteur où  l’on a plus tôt fait de mourir sous les sabots d’un cheval fou échappé des écuries que d’une balle ennemie.

L’écriture qui m’avait retourné dans le Voyage est ici poussée dans ces retranchements. L’argot entrecoupé de points d’exclamations tous les trois mots, au début savoureux, use. Trente pages ça va, cent ça devient long. Malgré cela, pour ceux qui sauront apprécier ce style particulier, ce court texte est un témoignage édifiant sur la cavalerie française au début du XXe siècle, et l’occasion d’enrichir son dictionnaire d’injures personnel d’un certain nombre d’expressions qui sauront faire leur petit effet en société…

Foutoir ! Z’ont bouffé des cartouches, les carcans maudits ! Que c’est encore la faute des Russes ! La mort des gardes d’écurie… L’odeur au bleu qui les débecte ! Ils se taillent, les gayes ! Ils sont pas fous ! Pourriture pareille ! Tu m’entends, toi, la godille ?

Publicités

Une réflexion sur “Casse-pipe (Louis-Ferdinand Céline, 1952)

  1. Pingback: Dieu bénisse l’Amérique | Eustache Raconte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s