Congo. Une histoire (David Van Reybrouck, 2010)

L’histoire que conte David Van Reybrouck, c’est celle d’un pays entier, des peuples qui y vivent et de ceux qui s’y sont impliqués. S’appuyant aussi bien sur des références bibliographiques que sur ses nombreuses rencontres, le journaliste retrace l’histoire du géant africain depuis sa traversée par Stanley jusqu’aux années 2010 qui voient les Chinois s’implanter sur le continent.

congo une histoire

Durant ses voyages, l’auteur a récolté les récits de témoins hors du commun. Il ouvre ainsi sur sa rencontre avec le vieux Nkasi, dont il semble avéré qu’il soit né au début des années 1880 et a donc été témoin de l’intégralité de ce récit, depuis l’arrivée de Stanley jusqu’aux guerres des années 2000. Il nous transmet également les histoires léguées par un certain Disasi Makulo à ses enfants – un homme qui fut le boy de Stanley ! Plus proche de nous, Van Reybrouck n’a pas hésité à aller au cœur des zones de guerre rencontrer Laurent Nkunda dans la zone rebelle qu’il tenait avec ses enfants-soldats, pour en rapporter une vision « de l’intérieur » des conflits des années 2000.

Si certains auteurs « bâtissent » leur univers, David Van Reybrouck file son récit en conteur hors pair. Sa démarche fait la part belle aux rencontres, les appels à la bibliographie servent d’outils d’analyse ou de contextualisation. Le texte est donc extrêmement dynamique, il fourmille d’anecdotes qui contribuent à donner vie au pays à travers ses différentes phases. On sent Kinshasa changer à travers le quotidien de ses habitants, d’autant mieux que Van Reybrouck puise régulièrement dans la culture populaire congolaise pour expliquer les transformations du pays.

Le résultat est à mille lieux de l’aridité des traités géographiques. Pour écrire ce texte protéiforme, l’auteur a voyagé partout dans un pays à l’infrastructure en perdition, et les liens profonds qu’il a liés avec ce pays et ses habitants transparaissent entre les lignes.

Ce travail permet une compréhension en profondeur de l’Afrique actuelle, politique, économique et sociale. L’analyse proposée par Van Reybrouck n’évite aucun sujet et bat en brèche un certain nombre de lieux communs, qu’il s’agisse des lectures ethniques de l’histoire géopolitique africaine ou des analyses simplistes du développement économique. Ces questions sont ici traitées dans leur complexité et avec toutes les précautions de rigueur. Un ouvrage passionnant, unique en son genre, qui mêle travail universitaire sur les textes, analyse journalistique, récit de voyages et interviews.

Publicités

5 réflexions sur “Congo. Une histoire (David Van Reybrouck, 2010)

  1. Pingback: L’Afrique qui vient (collectif, 2013) | Eustache Raconte

  2. Pingback: Tram 83 (Fiston Mwanza Mujila, 2014) | Eustache Raconte

  3. Pingback: Murambi, le livre des ossements (Boubacar Boris Diop, 2000) | Eustache Raconte

  4. Pingback: Inyenzi ou les cafards (Scholastique Mukasonga, 2006) | Eustache Raconte

  5. Pingback: Le Rêve du Celte (Mario Vargas Llosa, 2010) | Eustache Raconte

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s