Les Evénements (Jean Rolin, 2015)

evenementsLu dans le cadre du Prix du Roman des étudiants Telerama – France Culture 2015

La France est déchirée par une guerre civile. Dans le pays somalisé, les chefs de guerre se disputent les axes stratégiques, des bandes de coupeurs de route posent leurs checkpoints et une force d’intervention de l’ONU aux missions floues arbitre les combats entre milices. Décidé à s’éloigner de Paris, le narrateur part vers le Sud.

Grâce à ce road trip, Jean Rolin revisite les paysages français, sur lesquels le contexte force à porter un regard nouveau, voire un regard tout court. Alors que le temps des hommes semble arrêté, suspendu aux avancées de l’un ou l’autre parti, la nature suit son cours et l’interruption des futurs offre la possibilité d’un voyage dans des paysages qu’on se contente habituellement de traverser. Les références cartographiques, si elles ont parfois des allures d’itinéraire Mappy, contextualisent et construisent un voyage pré-GPS, attentif, loin des grands axes, comme Rolin a pu le vivre pendant ses reportages. Car il s’agit bel et bien d’une projection de l’expérience de reporter de guerre sur une géographie familière, un faux reportage qui donne un vrai roman.

Cette expérience est sensible dans l’attitude du narrateur, entre prévention et méfiance. Un voyageur pragmatique, qui évite soigneusement de répondre aux appels des individus en bord de route et joue à cache-cache avec les barrages. L’œil s’adapte aux situations, et la lecture du terrain se fait en termes tactiques, une batterie sur cette colline pour tenir telle route, un sniper sur ce toit pour verrouiller tel carrefour. Le lecteur est passager de ce reportage et invité à (re)découvrir ses régions.

Reportage ou roman, Jean Rolin écrit superbement, ce pour quoi il a d’ailleurs reçu le Prix de la langue française l’année dernière. Sobre, l’écriture pousse le réalisme jusqu’à l’excès poétique, dans des descriptions où départementales et cours d’eaux s’enchevêtrent, où l’apparition d’un oiseau déclenche une échappée éthérée. Tout concourt à créer une expérience intimiste où rêverie et poésie survivent dans l’absurdité du conflit.

Publicités

3 réflexions sur “Les Evénements (Jean Rolin, 2015)

  1. Pingback: Bilan prix étudiant Telerama – France Culture | Eustache Raconte

  2. Pingback: Que lire cet été ? | Eustache Raconte

  3. Pingback: Terminal frigo (Jean Rolin, 2005) | Eustache Raconte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s