Bilan prix étudiant Telerama – France Culture

Verdict le 18 mars pour le roman des étudiants Telerama – France Culture 2015, mais il y a déjà des leçons à tirer de cette édition.

(N’ayant pas réussi à récupérer l’exemplaire d’Echapper de Lionel Duroy qui était dévolu à ma librairie de rattachement, je ne l’inclurai pas dans ces commentaires.)

On a lu de tout. Des installés (Despentes, Rolin & Rolin, Lévy) ou des premiers romans (Désérable, Mwanza Mujila), des formes hybrides (Vuillard) ou des romans plus classiques (Montalbetti). De fait, la sélection est un vrai mystère, elle a l’avantage de couvrir un large terrain (bien qu’évidemment on n’y trouve pas de fantasy ou de SF, toujours cantonnés dans leur ghetto littéraire), mais cet atout est aussi problématique quand vient le moment de choisir. Assez peu d’imagination finalement dans cette liste, avec trois œuvres biographiques (O. Rolin, Vuillard et Désérable) et une autofiction (Levy) sur les neufs bouquins lus. Ne reste-t-il plus rien à inventer, plus rien à rêver ? Le débat n’est plus nouveau, et Désérable brode certes (bien maladroitement) sur son personnage, mais quand même… Heureusement que Jean Rolin et Fiston Mwanza Mujila sont là pour faire voyager un peu.

Par le menu, il y a eu de franches déceptions. D’abord l’Evariste de Désérable. Poseur, déclaratif, un personnage dont il ne sait rien mais dont il faut apparemment à tout prix faire un héros, c’en est agaçant tellement tout paraît forcé. La Gaieté, autofiction nombriliste à souhait. Plus rien que les vagues et le vent, aux ambitions poétiques jamais réalisées, un désastre de longueur et d’ennui.

Il y a les demi-réussites, ou demi-échecs. Demi-échec pour L’Amour et les forêts, réussi dans sa partie glauque, mais irritant au possible dans ses élans lyriques. Demi-réussite pour Le Météorologue, de beaux moments, joliment écrit, mais qui dégage une forte impression de déjà vu.

Il y a le bon moment passé avec Vernon Subutex, roman rock et noir. Mais deux semaines après, il ne reste déjà plus grand-chose de cette lecture dans ma mémoire. Bon moment oui, grand roman non.

Reste alors un joli trio. Tristesse de la terre, pas vraiment roman, pas vraiment essai, forme hybride, analytique, clinique parfois, une enquête aux sources d’une industrie de civilisation, le divertissement. Les Événements, excellente surprise de cette sélection. La France revisitée derrière le filtre de la guerre civile, une projection balkano-levantine sur une géographie familière. Et Tram 83, premier roman encore brouillon mis joyeusement bordélique, remuant et frais.

tram 83Voilà pour ma lecture. Qu’en est-il du prix ? Aucune consigne n’étant donnée sur les critères à privilégier, le choix se résumera à un vote majoritaire à un tour. Un peu frustrant… Si j’ai sans doute été le plus touché par Les Evènements, ma voix a été à Tram 83. Sans doute est-ce un peu cruel pour Jean Rolin, mais il fallait à mon sens récompenser l’audace stylistique et le délire explosif de ce premier roman osé, qui est aussi accessoirement la seule voix « francophonique » de la sélection (ce qui n’en fait évidemment pas un chef-d’œuvre per se, mais n’a probablement pas compté pour rien dans mon choix).

A titre personnel, je retire de cette expérience la confrontation (pour le meilleur et le pire) avec une littérature que je fréquente peu, les nouveautés françaises étant rarement à mon programme de lecture. Une charge importante également, parce que 10 romans en moins de deux mois, en comptant le fait que la librairie de rattachement n’est pas à côté, ça reste un engagement. Et puis un jugement qui me paraît beaucoup plus dur sur ces bouquins que je n’ai pas choisi que sur mon ordinaire de lecture. Le contexte crée une attente et multiplie les déceptions. Pourtant, quand je me dis que ceux de ces romans que j’ai lutté pour terminer représentent une forme de zénith de l’année dans leur catégorie…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s