Train de nuit pour Babylone (Ray Bradbury, 1997)

Une vieille qui soupçonne son beau-fils de vouloir la faire disparaître dans son nouveau broyeur, un mort qui revient parce qu’on ne le pleure plus assez à son goût, un homme qui en feuilletant des yearbooks retrouve son double à l’autre bout des Etats-Unis. Les surprises sont partout chez Bradbury, qui regroupe ici 21 courtes nouvelles dans un de ses derniers recueils.

train de nuit

Contrairement à ce qu’on pourrait attendre de l’auteur, il y a assez peu de fantastique dans ces nouvelles. Les quelques textes qui jouent avec la réalité sont plus l’exception que la norme. Bradbury essaye ici de jouer sur la tendresse, la nostalgie. La jeunesse et le grand-âge se répondent pour offrir deux regards sur la vie, et aller chercher chez le lecteur la tendresse que ces périodes évoquent.

Néanmoins, quel ennui après la poésie sépia des Chroniques martiennes ! Je retrouve ici bien davantage l’ennui profond que m’avait procuré Fahrenheit 451. Un texte dilué, mou, mais avec quand même une différence fondamentale : Fahrenheit avait de l’idée. Incroyablement gâchée par un texte aux longueurs rédhibitoires, certes, mais il y avait une base intéressante, qui offrait la possibilité d’un certain souffle, de lyrisme. Ici, on reste sec, et la plupart des textes n’inspirent qu’un vague « et alors/so what ? ». Parler du passé ne suffit pas à créer la nostalgie, mettre en scène des personnages se retournant vers leur enfance ne suffit pas à charmer.

Des histoires sans intérêt, des dialogues indigents, rien ne prend, il manque quelque chose, Ray… Le bouquin m’est tombé des mains à mi-parcours, et ce n’est pas faute d’avoir essayé.  A voir ce recueil réédité, je ne peux que souscrire à ce qu’un lecteur exprime sur noosfere (lien) : « Quelqu’un publierait les notes de blanchisseur de Bradbury, on en parlerait« .

Pour apporter un contrepoint, sur les internets, d’autres ont apprécié : (lien)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s