Le Coffre d’Avlen (Lyon Sprage de Camp, 1968)

coffre d avlenUn vieux pulp de fantasy truculente, pour la curiosité

A Xylar, les rois règnent cinq ans. Ensuite, on les décapite, et celui des spectateurs qui attrape la tête lancée par le bourreau remplace l’infortuné souverain. C’est ce qui est arrivé au roi Jorian, dont le règne touche à sa fin.

Mais Jorian n’a aucune envie de disparaître. Aussi, aidé du magicien Karadur, il organise son évasion en pleine cérémonie. La contrepartie exigée par Karadur : que Jorian l’aide à mettre la main sur le coffre d’Avlen, qui renferme des manuscripts de valeur inestimable. Voyageant incognito, le duo parcourt Novaria pour mettre la main sur le coffre, une quête qui n’est évidemment pas de tout repos.

Ami d’Isaac Asimov et Robert Heinlein, Lyon Sprague de Camp fait preuve d’humour et d’inventivité avec ce duo d’un magicien aux savoirs incertains et d’un ex-roi libidineux fuyant sa très menaçante couronne. Quelques moments de bravoure tirent des sourires, notamment le congrès de magiciens qui offre l’occasion à l’auteur de s’en payer une tranche sur le monde académique, ou la découverte fortuite d’un « petit dieu, chauve, souriant et rondelet » en mal d’adorateurs.

Les amateurs de la veine light fantasy, légère et humoristique, y trouveront peut-être leur compte. Pour ma part, j’ai trouvé là une distraction sympathique mais peu exaltante, parfois prévisible et répétitive. Me voilà davantage tenté de refaire un tour chez Jean-Philippe Jaworski ou les frères Strougatski que d’enchaîner sur la suite du cycle Novarien, qui contient Le Coffre d’Avlen.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s