Le Trompettiste tchèque (Dezső Kosztolányi, 1905-29)

trompettiste tchèqueVirtuosité de la forme courte

Poète, journaliste, traducteur, romancier et novelliste, Dezső Kosztolányi est considéré comme l’un des grands auteurs hongrois du premier tiers du XXème. Cambourakis regroupe ici dix de ses nouvelles, la majorité datant d’avant la Première Guerre mondiale.

Disons sans autre préambule notre conviction que tout amateur de nouvelles se devrait de lire ce recueil. A chaque texte, on est ébahi devant l’économie de moyens, la capacité à faire passer en quelques pages humour et émotion. Comme dans les comic strips d’une page, chaque mot compte et rien ne dépasse : Kosztolányi s’en tient à l’essence de la nouvelle, et écrit ses histoires en n’en gardant que le fil rouge. Il suffit de dix pages pour faire de la partie d’échec qui oppose un garçon malade à l’un de ses camarades devenu son précepteur une rencontre épique. Quelques pages suffisent également pour dresser le portrait d’un colonel à la retraite bilieux, dont la morgue et l’autoritarisme inflexible imposent la crainte à tous.

Difficile d’en dire beaucoup sans dévoiler quoi que ce soit de ces dix nouvelles pétillantes. On se limitera donc à en recommander chaudement la lecture, pour une heure de rire bienveillant et une leçon de style en perspective.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s