Atlas des cités perdues (Aude de Tocqueville, 2014)

atlas-des-cites-perduesDe l’Antiquité aux délires urbanistiques contemporains, panorama succinct (trop) de ces ruines et de leurs constructeurs

En Afrique, en Asie, aux Amériques et en Europe, Aude de Tocqueville raconte l’histoire de villes abandonnées, parfois même jamais habitées. Il y a Teotihuacan, Leptis Magna ou Babylone, villes mythiques fondées par des civilisations au faîte de leur pouvoir. Bien plus proche de nous, on croise Joffrécourt, ville-façade bâtie pour l’entraînement des armées françaises, Prypiat, voisine de Tchernobyl, ou encore Seseña, ville-fantôme conçue pour 40000 habitants au temps radieux du boom espagnol de la construction.

La fascination que suscitent ces villes, qui furent pour certaines les capitales d’empires florissants, pour d’autres des villes champignons rapidement abandonnées, vient de la confrontation de ces destins plus ou moins glorieux au regard d’un sort ultime également misérable. L’hubris de certains entrepreneurs, la vanité des empereurs apparaissent clairement pour ce qu’elles sont, de vaines tentatives de graver dans la pierre et l’éternité une réussite volage. On pense parfois au bâtisseur Hadrien que peint Yourcenar, ou à l’esthétique du désastre de Volodine.

File:Pripyat - hotel 01.jpg

Hotel Polissya à Prypiat, 2013, Paweł « pbm » Szubert / Wikipedia, license : CC-BY-SA-3.0

Concernant l’ouvrage, on regrette une illustration plutôt légère, avec une carte par continent et une image par ville. Aucune photographie ou reproduction de document historique pour agrémenter le propos, qui n’est par ailleurs pas particulièrement développé. L’objet est beau, les illustrations soignées, mais on reste clairement sur sa faim question contenus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s