La solitude du manager (Manuel Vázquez Montalbán, 1977)

Un Pepe Carvalho mineur, deux ans avant la consécration des Mers du Sud

Le monde est petit. Pendant ses années CIA, Pepe Carvalho croise à Las Vegas la route d’un autre Espagnol, cadre sup de multinationale. Des années plus tard, le manager a du plomb entre les oreilles, une culotte de femme dans la poche de son costard, et son cadavre traîne dans la poussière d’un bas-côté de route catalane. Sa femme demande à Carvalho d’enquêter. Rapidement, le Maigret des Ramblas se tourne vers le groupe d’amis du manager. S’ils se sont connus plutôt à gauche à l’université, ils ont suivi des voies bien différentes, de l’artiste fauché au riche entrepreneur.

Carvalho va donc investiguer ces relations, sur le thème bien prévisible du capitalisme roi qui corrompt tout. Montalban ne prend pas vraiment de pincettes. On peut s’efforcer de contextualiser, poser sur ces personnages le regard de la fin des années 1970, mais l’intrigue faiblarde et les penchants beaufisants de Carvalho, assez débridés dans cet opus, n’invitent pas vraiment à en faire l’effort. On suit donc le détective qui mate chaque bout de robe, se goinfre dès que possible, et entre ces élans hédonistes balance à parts comparables coups de poing, menaces et questions.

Si j’avais apprécié Les Mers du Sud, le roman suivant de la série, l’impression est donc bien moins favorable ici. La lecture n’est pas facilitée par l’édition que j’avais en main (traduction de Michèle Gazier, édition 10/18 de 1988). On croise des pages où les virgules étaient apparemment denrée rare et précieuse à l’imprimerie, exemple : « Le petit homme mange sans lâcher Carvalho des yeux il ne veut pas manquer le commentaire élogieux attendu ». Sans jamais être incompréhensibles, certains passages paraissent maladroits et sonnent mal.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s