Fabrication et usage des écoquartiers (Vincent Renauld, 2014)

Ecoquartiers, ville durable, bâtiments basse consommation, haute qualité environnementale… Labels et initiatives se multiplient autour de ces concepts visant à produire un habitat exerçant moins de pression sur l’environnement. Mais quelle est la réalité sociologique qui sous-tend ce phénomène, comment vit-on dans ce nouvel habitat ?

fabrication et usage des ecoquartiers

Sous-titré Essai critique sur la généralisation de l’aménagement durable en France, cet ouvrage est en grande partie issu des travaux de thèse de Vincent Renauld. Ces travaux ont déjà été bien médiatisés par ailleurs, avec quelques articles dans des médias généralistes comme Rue89 ou Le Point, qui reprennent l’essentiel des exemples développés dans l’ouvrage.

Renauld ouvre sur une histoire des écoquartiers et de l’aménagement durable. Il souligne que le phénomène actuel n’est plus porteur d’une utopie politique comme l’étaient ses ancêtres, les communautés contestataires des années 70, mais intègre les expérimentations précédentes dans le paradigme socio-économique dominant. Ce paradigme implique notamment des temps libres dédiées à la consommation du loisir plus qu’à l’introspection et une absence du politique et de la confrontation d’idées dans les espaces publics. L’espace révèle une nature bien ordonnée, conçue pour amuser les gamins qui joueront avec les grillons et distraire leurs parents qui écouteront tranquillement l’eau couler. Un environnement conçu par des techniciens, pour des loisirs offrant la respiration indispensable dans notre société technicisée, comme l’expliquait déjà Ellul.

Lire la suite

Publicités